Actualités F.F.TRI.


Résultats du Grand Prix d’Embrun, troisième étape du championnat de France des clubs

Actualités F.F.TRI.

Résultats du Grand Prix d’Embrun, troisième étape du championnat de France des clubs

Résultats du Grand Prix d’Embrun, troisième étape du championnat de France des clubs
Le 13 Août 2017

Troisième étape sur cinq, le Grand Prix d’Embrun intervient à un moment compliqué dans la saison. Alors que certains triathlètes se remettent à peine du décalage horaire après leur retour de Montréal et Edmonton en WTS, quelques équipes ont dû se priver de leurs meilleurs éléments.

Des conditions délicates donc alors qu’il faut faire face à un tracé difficile à vélo : 20, 8 kilomètres à parcourir avec 515 mètres de dénivelé. Le tout à effectuer entre 750 mètres de natation dans une eau à 20 degrés sans combinaison et cinq kilomètres de course à pied à faire en deux boucles au bord de la Durance.

Le plan d’eau d’Embrun version 2017 relance le championnat de France des clubs qui fait son retour ici deux ans après la dernière édition.

 

 

Belle performance de Poissy, Dorian Coninx en chef

 

Comme à son habitude, le club de Poissy prend les choses en main en natation. Aurélien Raphaël et Anthony Pujades suivent de près leur partenaire Raoul Shaw qui sort en tête de l'eau après 8mn et 53 secondes de nage. Sartrouville qui bénéficiait de la priorité pour se placer sur la plage du lac au départ parvient à se classer deuxième lors de la première transition avec trois athlètes dans le top 15. Bon début de course pour le Tri Club de Liévin, troisième avant de prendre le vélo.

 

Mais la partie cycliste va changer la donne. Très rapidement, les meilleurs grimpeurs se démarquent dans la grosse montée qui intervient près de cinq kilomètres après la transition. Le premier à imposer son rythme est le dernier vainqueur de l'étape, Simon Viain. Grâce à ses 57 kg, le Montpelliérain parvient à se hisser en tête en haut de la bosse. Léo Bergère (Saint-Jean de Monts Triathlon), Dorian Coninx et Anthony Pujades suivent dans cette première difficulté alors que derrière les groupes explosent avec des écarts conséquents. Les poursuivants sont déjà pointés déjà à plus d'une minute. Beaucoup de clubs se mélangent aux avant-postes avec un avantage numérique tout de même pour Poissy et Saint-Jean de Monts après le premier tiers de l'ascension.

Mais c'est bien le Montpelliérain Simon Viain, auteur du meilleur chrono vélo (35'31), qui dépose le premier son vélo lors de la deuxième transition. C'est seulement deux secondes de mieux que Ryan Sissons (Saint-Jean de Monts) qui apprécie particulièrement Embrun pour y avoir pris la troisième place en 2015. Le Néo-Zélandais est alors suivi de très près par Dorian Coninx qui a bien tenu et s'élance à ses côtés sur la course à pied.

 

Alors qu'il n'était pas sûr de participer à la course le matin même, le Francilien a finalement fait le bon choix en prenant le départ malgré la fatigue accumulée après les déplacements à Edmonton et Montréal en WTS. Il se montre suffisamment en forme pour imposer son rythme, suivi par Ryan Sissons. De son côté, Simon Viain lâche une poignée de secondes et s'accroche à la troisième place.

En 4ème position, on retrouve Anthony Pujades qui tente de tirer son épingle du jeu tant sur le plan individuel que collectif. Un groupe bien étiré lui fait la chasse. On y retrouve Léo Bergère (Saint-Jean-de-Monts) et quelques maillots verts de Sartrouville.

Quelques kilomètres avant l'arrivée, Simon Viain compte une quinzaine de secondes de retard sur les deux meneurs. Sa troisième place semble acquise. Pendant ce temps, à l'avant, Dorian Coninx poursuit son effort jusqu'à la fin et remporte cette troisième étape. Il s'agit de sa deuxième victoire cette saison après celle de Dunkerque en ouverture.

Le Pisciacais devance de huit secondes le Montois Ryan Sissons et de près d'une minute le Montpelliérain Simon Viain.

Avec trois athlètes dans le top 10, Poissy s'impose par équipe devant Saint-Jean de Monts et Montpellier. Très belle opération du Tricastin Tri Club qui prend la quatrième place.

 

Réaction de Dorian Coninx :

"J’étais sûr de ne pas participer à la course et finalement je suis là… C’est vrai que j’avais vraiment peur d’être dans le dur à cause du décalage horaire après deux gros déplacements. Mais le fait de ne pas avoir pu faire ce que je voulais à Montréal et surtout à Edmonton m’a permis de sauver un peu d’énergie. Je savais que ça allait être dur ici, j’ai donc voulu gérer au maximum et économiser mes forces pour arriver en forme sur la course à pied.

C’est une épreuve difficile à vélo pas forcément à mon avantage avec mes 70 kilos alors que Simon Viain en fait 57… Forcément dans la bosse, c’est pas pareil mais j’étais bien et m’en suis sorti sans soucis, c’est tout ce qui compte."

 

Classement général par équipes après 3 étapes

1 - Poissy Triathlon

2 - Saint-Jean de Monts Vendée Triathlon

3 - E.C. Sartrouville

 

 

 

Poissy puissance trois, Andréa Hewitt impériale

 

Comme chez les hommes, les bonnets bleus et jaunes du club de Poissy sont les premiers à s'illustrer au début de la natation. Cassandre Beaugrand prend les commandes aux côtés d'Andréa Hewitt et Sandra Dodet en lice en tant qu'athlète supplémentaire du club.

Juste derrière, Celia Merle (TCG Parthenay) s'accroche dans le groupe de tête, désireuse de se donner au maximum sur la natation une semaine avant de partir à Lausanne pour une Coupe d'Europe. Très bonne nageuse, Margot Garabedian (Metz triathlon) fait également partie des meneuses comme souvent.

Mais c'est finalement Jeanne Lehair (Metz triathlon) qui nage le plus vite et rejoint l'aire de transition juste devant Cassandre Beaugrand et Andrea Hewitt. Les filles de Poissy restent groupées puisqu'on retrouve en une poignée de secondes Léonie Périault, Justine Guérard et Natalie Van Coevorden.

 

A vélo c'est encore la première ascension qui va jouer un rôle important dans le résultat de la course. Comme chez les garçons, des gros écarts se creusent entre les concurrentes. Tandis que Jeanne Lehair est en tête d'un groupe composé notamment d'Emilie Morier (Issy Triathlon), Barbara Riveros (Tri Val de Gray) et des filles de Poissy, ce sont finalement les plus petits gabarits qui vont prendre les commandes.

La Chilienne décide alors de porter une attaque. Elle prend rapidement une dizaine de mètres d'avance. Mais les Pisciacaises, au nombre de 5, s'accrochent et relancent la machine bien emmenées par Andréa Hewitt. Seule la Néo-Zélandaise parviendra à rejoindre  Barbara Riveros sur la dernière partie du parcours.

L'écart se creuse entre le groupe de tête et les poursuivantes pour grimper jusqu'à cinquante secondes avant le retour dans l'aire de transition. Hewitt et Riveros gardent solidement la tête et comptent trente secondes d'avance sur Léonie Périault à leur descente de vélo. Cette dernière a su tirer avantage de ce parcours à vélo mais n'a pas voulu prendre de risque dans la descente que beaucoup de filles appréhendaient.

 

Andrea part en tête sur la course à pied, juste devant Barbara. Derrière, Léonie Periault et Georgia Taylor-Brown (Stade Poitevin) sont à la lutte pour la 3ème place.

La Néo-zélandaise se montre suffisamment en forme et parvient à creuser l'écart tout au long des cinq kilomètres pour compter jusqu'à 22 secondes d'avance sur Barbara à 1 kilomètre de l'arrivée.

Derrière ce duo, Poissy s'assure la victoire par équipe grâce notamment à Léonie qui finit par se détacher de Taylor-Brown et franchit la ligne d'arrivée en troisième position. Justine Guérard, Van Coeverden et Sandra Dodet s'accrochent, quant à elles, dans le top 10.

Une belle surprise au classement par équipes : le Stade Poitevin monte pour la première fois sur le podium en prenant la troisième place juste derrière le Tri Val de Gray.

 

Réaction d’Andréa Hewitt :

"C’était une très belle course pour moi, ma première victoire ici. Je me sentais plutôt bien sur la natation, je suis sortie devant avec l’équipe de Poissy. Et puis il a fallu tenir avec Barbara Riveros à vélo avant de tout donner sur la course à pied. C’était difficile mais j’aime bien ce parcours."

 

Réaction de Léonie Periault, troisième du classement individuel et première française :

"Je fais une natation moyenne mais je ne m’affole pas en gérant mon effort pour garder de l’énergie sur la bosse à vélo. C’est parti relativement vite dans la montée et je me suis retrouvée un peu isolée. Puis on a formé un groupe derrière Andréa et Barbara mais elles allaient trop vite dans la descente. J’ai ensuite essayer de faire ma course à pied. Je savais que Georgia Taylor-Brown était une très bonne coureuse car elle m’a déjà battue, je suis donc très satisfaite de finir devant elle aujourd’hui."

 

Classement général par équipes après 3 étapes :

1 - Poissy Triathlon

2 - Issy Triathlon

3 - Triathlon Val de Gray

 

Anne Odru

 

Tous les résultats et classements :

http://www.racetecresults.com/Results.aspx?CId=68&RId=395&EId=3

 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 

Pratiquer
le Triathlon

PUB